THD

Tunisie, premier pays arabe où Google Street View débarque pour photographier ses ruesPendant que les Tunisiens continuent à s’auto-dénigrer sur les réseaux sociaux en se rabaissant devant les réalisations des autres pays, notamment maghrébins (en jouant le jeu de la propagande de leurs régimes pour s’auto-valoriser dans le monde), une grande firme américaine, et qui n’est pas des moindres, a décidé de faire confiance dans ce petit pays appelé la Tunisie.

En effet, dès ce mois de juillet, Google commence à photographier en 360 degrés les rues de quelques villes tunisiennes dans le cadre de son service Google Street View. Certes, ce service existe déjà au Liban, la Jordanie, l’Egypte et Dubai. Mais c’est limité à quelques sites archéologiques ou sinon quelques rues pour le cas de Dubai et les grand axes des villes avoisinantes. Il n’est donc pas possible de naviguer en vision 360 degrés dans toutes les villes. C’est donc la toute première fois que ce service sera pleinement lancé sur le Nord Afrique, et sans aucune censure ou blocage par les autorités. Le gouvernement tunisien, notamment l’Intérieur et la Défense, ont par ailleurs signé, en fin d’année dernière, toutes les conventions et les autorisations nécessaires avec Google pour que les voitures Street View puissent rouler paisiblement en Tunisie. Le ministère de l’Intérieur aurait même proposé qu’une patrouille accompagne les voitures de Google Street View afin de les sécuriser. Mais la firme de Mountain View aurait préféré que la vue soit libre pour que l’Internaute puisse se retrouver plus facilement lors de l’utilisation du service, sans être gêné par la vue d’une voiture de police sur chaque cliché. 

Les voitures portant les caméras de Google Street View sont arrivées spécialement de France en bateau et ont commencé cette semaine le tour de quelques quartiers tunisiens (à Cité El Ghazala par exemple). Le plan prévu concerne le Grand Tunis et quelques autres grandes villes tunisiennes comme Djerba.

La voiture de Google Street View a débarqué à Djerba (crédit photo page Djerba sur Facebook)

La voiture de Google Street View a débarqué à Djerba (crédit photo page amateur sur Facebook)

La décision de faire de la Tunisie le premier pays pour le Google Street View ne date pas d’hier. Elle était sur la table depuis 2014. Mais ne voyant pas un retour positif de la part du gouvernement de Mehdi Jomaa -à l’époque très occupé par le préparatif des premières élections législatives et présidentielles libres dans l’histoire du pays- Google a laissé tomber ce plan pour le remettre au gout du jour en 2015 et ce, malgré les attaques terroristes qui ont secoué le pays. 

Et pour cause : Pour la firme de Mountain View, ce sont les Libertés sur Internet et la censure qui sont ses pires ennemies. Ces deux critères sont pris en considération avant tout déploiement dans un pays. Certes, la sécurité y est pour grande chose (et la réussite du gouvernement de Habib Essid à faire passer la Tunisie par son tout premier Ramadan sans attentat terroriste depuis au moins 4 ans y est pour quelque chose), mais c’est la neutralité du Net tunisien qui a convaincu Google à lancer son Street View en Tunisie. 

D’un point de vue plus pratique, le Google Street View Tunisien permettra aux étrangers de mieux se positionner géographiquement lors de la recherche des adresses sur leur Smartphone. Quant aux commerçants et les marques, elles pourront se taguer sur le Street View et carrément y rajouter des calques. Ainsi, on pourra voir la façade d’un restaurant et une écriture y sortira pour donner des informations sur le menu du jour et la liste des prix. 

Rappelons au final que la Tunisie a été classée par Freedom House à la 1ère place des pays arabes sur les Libertés sur Internet et rappelons également que la Tunisie est actuellement le premier pays du Maghreb à ne pas avoir censuré sa VoIP.

Welid Naffati

A lire également : 

La Tunisie devient le seul pays du Maghreb à respecter les Libertés sur Internet

Freedom House classe la Tunisie 1ère sur la zone MENA et salue les efforts de l’INT


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.