En bref

La Tunisie, une grande opportunité d’investissement

La Tunisie est l’une des grandes options d’investissement pour les entreprises espagnoles et celles de nombreux autres pays qui se consacrent à un large éventail de secteurs productifs, grâce à ses caractéristiques et à sa situation de point d’union entre l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe.

C’est le principal message qui est ressorti de la conférence intitulée “La Tunisie, une destination clé pour développer vos affaires et accroître vos investissements”, qui s’est tenue au Palacio de Santoña, dans la capitale madrilène, sous l’égide de diverses entités telles que la Chambre de commerce et d’industrie de Madrid et l’agence tunisienne d’investissement FIPA.

Le principal panel de lancement de la journée a vu la participation d’Ángel Asensio Laguna, président de la Chambre officielle de commerce, d’industrie et de services de Madrid, et d’Adel Mohsen Chaabane, président de la Chambre de commerce et d’industrie hispano-tunisienne (CTECI), qui ont agi comme modérateurs de la table principale, et Fatma Omrani, ambassadrice de Tunisie en Espagne, Guillermo Ardizone, ambassadeur d’Espagne en Tunisie, et Ibrahim Medini, directeur de l’agence d’investissement FIPA-Tunisia à Madrid pour l’Espagne et le Portugal.

Il a également annoncé l’accord signé ce jour même entre le FIPA et la Chambre de Madrid pour la collaboration économique entre entreprises, avec la participation de la Mairie et de la Communauté de Madrid et de partenaires tels que Kuehne+Nagel.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Madrid a souligné que nous traversons une période difficile en raison de l’augmentation des prix des matières premières et des coûts de transport des conteneurs causés par des problèmes tels que la récente pandémie de coronavirus et l’invasion russe en Ukraine, qui ont laissé “des malheurs humains et des conséquences économiques”. Face à cela, l’entreprise agit comme un “bouclier social” car elle génère de l’emploi et apporte de la richesse pour surmonter ces moments difficiles.

Pour faire face à ce scénario compliqué, l’internationalisation est essentielle car elle offre ” davantage d’opportunités de vente “, comme l’a expliqué Ángel Asensio lui-même, qui a souligné la grande opportunité que représente la Tunisie en raison de son importance en termes de production et de vente et du ” grand talent humain ” de sa population. Le président de la Chambre de Madrid a également souligné la tendance à la hausse du pays nord-africain et sa grande position en tant que point de rencontre entre le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Europe, ce qui lui confère un degré important de pertinence en tant que marché d’affaires. Dans un pays qui a un grand développement éducatif en termes de population et qui a une grande croissance macroéconomique.

Ángel Asensio a souligné que le tourisme est un secteur clé en Tunisie, avec un objectif marqué d’atteindre 7 000 000 millions de touristes, en plus d’autres importants, et a encouragé les gens à ” profiter du grand climat d’affaires et de la stabilité politique ” qu’offre le pays nord-africain.

Dans son discours, Mohsen Chaabane a également remercié toutes les personnes présentes sur le panel et a envoyé un message clair sur le grand développement dans son pays des secteurs public et privé, ce qui permet de grandes opportunités d’affaires.

Ensuite, l’ambassadrice Fatma Omrani est intervenue, qui a souligné que malgré la crise sanitaire du COVID, le travail et la collaboration entre l’Espagne et la Tunisie ne se sont pas arrêtés. La représentante diplomatique tunisienne a également expliqué que sa nation a mené un processus de démocratisation depuis 2011 et qu’elle est maintenant plongée dans un autre de rectification pour réécrire le régime politique national à travers une procédure transparente dans laquelle les citoyens sont consultés. Une population qui aspire à un État de droit fonctionnel et à une constitution démocratique. Et le pays est en plein milieu de ce travail, alors qu’il lutte contre la corruption et cherche à se développer davantage.

Dans ce contexte, la Tunisie offre la stabilité et les caractéristiques d’un pays sérieux sur lequel on peut compter pour les investissements en Afrique. Malgré le processus de reconstruction démocratique que connaît le pays, avec le nouveau projet de constitution, le référendum à venir et les prochaines élections à la fin de l’année, le travail n’a pas cessé entre la Tunisie et l’Espagne, comme l’a expliqué l’ambassadrice.

Fatma Omrani a souligné qu’aucune entreprise espagnole n’a quitté la Tunisie au cours des 11 dernières années, ce qui montre la confiance qui existe dans le pays. Elle a également déclaré que près de 4 000 entreprises étrangères ont décidé de rester dans le pays, ce qui montre que la Tunisie est “l’un des pays les plus développés du sud de la Méditerranée”. Le pays est également très présent grâce à sa participation à des événements économiques en Espagne, tels que le salon du tourisme FITUR et le Mobile World Congress.

Pour sa part, Guillermo Ardizone a souligné qu’il est important que les ambassades soient à l’écoute des acteurs économiques pour savoir comment ils voient la région, et a mis en avant les efforts de la Chambre de commerce et d’industrie de Madrid pour rapprocher l’Espagne du marché tunisien, même pendant la pandémie.L’ambassadeur d’Espagne a souligné que la Tunisie est un “partenaire stratégique” et que l’Espagne a été présente chaque fois que le pays nord-africain en a eu besoin, comme dans les cas d’assistance médicale lors de la crise sanitaire du COVID ou à travers des lignes de crédit comme le fonds de trois millions d’euros mis à disposition en 2020 pour les microcrédits aux petites entreprises. Ardizone a indiqué que l’ambassade d’Espagne et son bureau commercial sont très attentifs et collaborent intensivement avec la Chambre de commerce et d’industrie hispano-tunisienne.

Le représentant diplomatique a déclaré que l’Europe est le principal investisseur en Tunisie et a souligné la ligne de crédit existante pour l’internationalisation des entreprises espagnoles. Il a également tenu à souligner l’importance de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Madrid pour mobiliser les entreprises à Madrid et ainsi exploiter les liens existants avec le pays tunisien.

Le dernier intervenant, Ibrahim Medini, a expliqué que les possibilités de collaboration entre les deux pays sont nombreuses et qu’il existe des exemples de réussite avérés, comme ceux des entreprises Sanlúcar et Mapfre.

Le directeur de l’agence FIPA-Tunisia à Madrid pour l’Espagne et le Portugal a expliqué que la mission de son organisation est de faciliter le contact entre les entreprises et les administrations et de promouvoir le partenariat. Medini a souligné que les entreprises doivent être mieux informées des options disponibles pour l’investissement et que l’objectif est de faciliter l’investissement et le partenariat en Tunisie.

Pour Ibrahim Medini, la Tunisie est une destination clé pour les affaires dans divers secteurs tels que les services, les produits pharmaceutiques, l’agriculture et l’alimentation, et l’énergie. Le directeur du FIPA a également eu l’occasion d’expliquer les différents avantages que la nation africaine offre aux entreprises étrangères qui décident d’y investir, comme le libre accès à la propriété foncière, au même niveau que pour les entreprises nationales, ou la possibilité d’obtenir jusqu’à 30% du coût total du projet d’entreprise si un certain montant d’investissement est atteint.

Le directeur de FIPA a également annoncé la tenue du prochain forum d’investissement qui aura lieu dans son pays les 23 et 24 juin prochains et pour lequel son entité est en train de tout préparer afin que toute personne qui souhaite investir en Tunisie dispose de toutes les facilités et informations pour pouvoir le faire. Ibrahim Medini a invité toutes les personnes intéressées à s’inscrire et à participer à cet événement, qui fêtera sa 20e édition cette année 2022.

Source : Raúl Redondo / ATALAYAR

Facebook Comments

Plus Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

To Top