L'actuTHD

Seulement 8% des abonnés mobile en Afrique du Nord seront connectés à la 5G en 2025

L’adoption de la 5G en Afrique du Nord avance mais à un rythme très lent. Les opérateurs installés dans les pays de la région ne sont encore qu’à la phase test. Ils s’accordent, cependant, en majorité sur un déploiement à compter de 2023.

En Tunisie, les premiers tests ont été réalisés par les trois opérateurs – Tunisie Telecom, Ooredoo Tunisie et Orange Tunisie – fin 2021 pour un déploiement courant 2022. Le lancement a ensuite été reporté pour 2023. Consolider le réseau 4G devrait passer en premier, selon l’Agence nationale des fréquences.

Lire également notre articleLa bande 6 GHz devrait-elle être partagée entre le Wi-Fi et la 5G ?

Le Maroc est au stade de l’évaluation mais table aussi sur un lancement des services 5G à compter de 2023. Son voisin l’Algérie travaille, de son côté, sur la libération et l’optimisation du spectre des fréquences radiophoniques en prévision d’un lancement proche de la 5G. Aucune date officielle n’a été communiquée par les autorités algériennes.

En Libye, l’opérateur Al-Madar – appuyé par l’équipementier suédois Ericsson – a testé, depuis 2019, son service commercial 5G sur le réseau 4G existant et dit être prêt pour un déploiement national. L’Égypte doit, elle, encore attendre. Les opérateurs téléphoniques n’ont eu l’autorisation du gouvernement égyptien pour commencer les tests qu’en février 2022. La Mauritanie est aux abonnés absents.

Si le lancement de la 5G intervient comme prévu en 2023, son adoption par les consommateurs ne risque pas de décoller de sitôt. Les prévisions de l’Association des opérateurs mobiles indiquent un taux d’adoption relativement faible en 2025, soit deux ans après son lancement prévu. Dans son dernier rapport sur l’économie du Mobile dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, la GSMA estime que seuls 8% des abonnés mobile seraient connectés à la 5G d’ici à 2025.

La 4G restera fortement dominante avec 53% du total des abonnés mobile en Afrique du Nord. Le taux d’abonnés 4G était de 38% en 2021. La 2G et la 3G connaîtraient, elles, un recul significatif. Le taux d’abonnés 2G était de 21% en 2021 et devrait baisser à 7% en 2025, d’après les prévisions de la GSMA. Celui de la 3G était de 41% en 2021 et devrait chuter à 33% en 2025.

La GSMA note, également, que le taux d’abonnés mobile gagnerait trois points de pourcentage et passerait à 73% en 2025. Le taux d’adoption des smartphones connaîtrait, lui aussi, une hausse pour atteindre 88% en 2025.

Lire également notre article5G – Les cas d’usage à adopter en Tunisie

Nadya Jennene 

 

Facebook Comments

Plus Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

To Top